Chargement...
 

Changement climatique


Paroles : Gilles Maire
Musique : Geoffray Milleret
Enregistrement : CD 2

Au début ils disaient qu’on allait se réchauffer,
Les savants nous parlaient d’un air catastrophé,
Ils nous montraient des ours mourant sur la banquise,
Ils avaient annoncé le début des heures de crise ;
Ils disaient qu’on aurait un désert à Marseille,
Que bientôt à Paris, il ferait toujours soleil.

Mais un jour en hiver, il s’est mis à neiger,
A neiger nuit et jour jusqu’au mois de juillet ;
Du Kilimanjaro jusqu’au nord de l’Irlande,
Le climat est devenu pire qu’au Groënland.
Heureusement sur les pôles toute la glace a fondu,
Car c’est là-bas que tous les hommes se sont rendus.

Moi qui aimais Paris, j’ai pas voulu partir,
Je vis dans un igloo, vers la rue des Martyrs
A cent mètres, au dessus d’une calotte de glace,
D’où l’on voit que le sommet de la tour Montparnasse.
C’est inouï qu’à Paris on vive comme des inuits,
Que les sans abris aient mis les parisiens en fuite.

De temps en temps l’on voit des convois de scientifiques,
Qui viennent pour comprendre les changements climatiques ;
Il parait que sur les pôles, on se tape pas sur l’épaule
Que c’est la guerre tout le temps, qu’ils se battent pour du pétrole.
C’est pas demain la veille qu’j’quitterai mon igloo,
J’ai bien peur que leur monde ne vaille plus un clou.

Paroles des chansons